Honoraires

Transparence des coûts

Conformément aux règles déontologiques régissant la profession d'Avocat, les honoraires sont fixés librement entre Proxim Avocat et son client.

Lors d'un premier rendez-vous, le client expose à l'avocat la difficulté qu'il rencontre. Ce rendez-vous de prise de contact est gratuit et sans engagement.

Une convention d’honoraires est ensuite établie entre le cabinet Proxim Avocat et le client afin de déterminer les conditions financières d'intervention du cabinet.

Si l'établissement de la convention d'honoraires s'est généralisée dans les cabinets, elle est devenue une véritable obligation depuis 2015.

La convention d'honoraires précise, notamment, le montant ou le mode de détermination des honoraires couvrant les diligences prévisibles, ainsi que les divers frais et débours envisagés.

Le montant des honoraires est fixé, selon la nature de l'affaire, soit sur la base d’un taux horaire, soit sur la base d’un forfait.

Le Règlement Intérieur National de la profession d'avocat précise que l'honoraire est fixé entre le client et l'avocat en fonction :
- du temps consacré à l’affaire,
- du travail de recherche à effectuer,
- de l'importance des intérêts en cause,
- de l'incidence des frais et charges du cabinet auquel l'avocat appartient,
- de sa notoriété, de ses titres, de son ancienneté, de son expérience et de la spécialisation dont il est titulaire,
- des avantages et du résultat obtenus au profit du client par son travail,
- du service rendu à celui-ci,
- de la situation de la fortune du client.

Selon le type d'affaire et/ou les enjeux financiers du dossier, un honoraire de résultat pourra être prévu en complément de l'honoraire de base.

N'hésitez pas à rencontrer un professionnel du droit. Pour me contacter, vous pouvez m'appeler (06 82 12 49 20), m'adresser un mail (contact@proxim-avocat.fr) ou utiliser le formulaire de contact.

Pour plus d'informations sur le cadre juridique applicable aux honoraires et les litiges qui peuvent en découler, vous pouvez consulter le site du médiateur de la consommation de la profession d'avocat.